#12 Un phare pour la MEL … et les métropolitains ?

La MEL comporte un paradoxe. Elle se trouve être la grande ville la plus plate de France mais compte une partie des plus grands bâtiments du pays avec ses beffrois, ses châteaux industriels et les tours d’Euralille.

Or en 2016, il est quasi impossible de profiter d’une vue en hauteur et dégagée pour apprécier la grandeur de la région Lilloise. Certes il est possible de monter au beffroi de Lille et admirer la métropole à plus de 100 mètres d’altitude ou bien encore photographier la région lilloise depuis la tour de Lille lors des journées des patrimoines. Toutefois dans ces lieux, impossible de siroter un délicieux cocktail en appréciant le coucher du soleil ou le scintillement des lumières de notre grande métropole.

MEL_Tour

Heureux hasard, la MEL a décidé de prendre de la hauteur en construisant un nouveau siège qui devrait culminer à 130 mètre de hauteur.

C’est une occasion unique de profiter de ce futur phare pour créer une attraction touristique vertigineuse, à 130 mètre de haut, intégrant un restaurant panoramique avec vue sur toute la métropole lilloise.

Sur le modèle du très original « Nid » au sommet de la tour de Bretagne à Nantes, pourquoi ne pas imaginer un sky-bar, un lieu d’exposition, une terrasse arborée ?

Prendre un peu de hauteur dans les Hauts-de-France, quoi de plus logique non ?

 

Le Nid au sommet de la tour Bretagne à Nantes.

nantes1 Nantes2

http://www.cco-nantes.org/salle/les-espaces-du-cco-le-nid-par-jean-jullien

 

Une pensée sur “#12 Un phare pour la MEL … et les métropolitains ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *