#20 Une politique de compostage à l’échelle de la métropole lilloise

Chaque année ce sont des centaines de tonnes de déchets verts (feuilles mortes, épluchures, etc.) qui sont jetés à la poubelle alors qu’ils pourraient être compostés, c’est à dire transformés en matière organique, proche d’un terreau, très riche humus, pouvant être utilisé comme engrais naturel pour le potager ou les champs.

Compost2

De nombreuses expériences ont été lancées pour facilité la collecte et le compostage de ces déchets ménagers :

  • à Lille, de manière modeste, avec des sites de collectes,
  • à Roubaix où la mairie s’est lancée dans une campagne ambitieuse « zéro déchet » et enfin ;
  • à San Francisco où le ramassage des déchets verts a été mis en place depuis longtemps.

Il est temps de mettre en place une initiative à l’échelle de la métropole lilloise en généralisant la démarche de Roubaix à la métropole lilloise ou en engageant la métropole lilloise sur une initiative de type San Francisco.

Dans une société qui jette à outrance, nos déchets sont notre richesse, il faut les valoriser !

4 pensées sur “#20 Une politique de compostage à l’échelle de la métropole lilloise

  • 29 juin 2016 à 12 h 06 min
    Permalink

    Il faut quand même signaler la collecte hebdomadaire à domicile du bac pour déchets verts et organiques, valorisés par méthanisation et production de compost à l’échelle de la métropole. Ce n’est pas rien.

    • 30 juin 2016 à 20 h 30 min
      Permalink

      Il n’y a pas de collecte spécifique des déchets verts et organiques.
      Ceci dit, oui les déchets (hors recyclage) sont valorisé par méthanisation, ce qui permet d’alimenter les bus de Transpole.

  • 9 août 2016 à 5 h 13 min
    Permalink

    Parce que le modèle alimentaire français est un bien collectif précieux qui doit être transmis aux générations futures, mais aussi parce qu il est essentiel de lutter contre le gaspillage et de favoriser le patriotisme alimentaire, le Gouvernement a lancé une nouvelle politique nationale de l alimentation. Favoriser l’approvisionnement local et de qualité en restauration collective en est un des axes forts.

Commentaires fermés.