Axe Culture

Axe Culture, un « think tank » pour alimenter le débat public

Créée en 2005, l’objet de l’association Axe Culture est d’alimenter le débat public. Depuis, l’association a mené des travaux – études, concours d’idées, réunions publiques – qui ont été diffusés gratuitement, sur son site internet et auprès d’élus. Ces travaux traitent des politiques culturelles, de l’amanégement du territoire, de son développement économique, de son image ou encore de sa gouvernance.

Notre association est libre. Elle ne reçoit aucune subvention et vit uniquement du travail de ses membres, passionnés de leur région Nord – Pas de Calais, de ses villes et de ses campagnes.
Guidé par la liberté et la passion, Axe Culture a pu mettre sur la table des sujets importants avec un regard critique.

Axe Culture se situe dans la réflexion et la construction. Si notre philosophie et nos principes nous éloignent très clairement des partis frontistes et extrémistes, de gauche ou de droite, ses membres se situent pour la plupart au centre de l’échiquier politique et ont tantôt des sensibilités de droite, tantôt des sensibilités de gauche.
Trois principes fondamentaux

1/ Le développement durable du territoire

Construire un territoire dans une perspective durable, c’est construire un modèle de développement qui profitera, ou au moins ne nuira pas, aux générations futures. Construire une politique durable, c’est protéger notre patrimoine naturel et culturel, c’est également sortir de l’éphémère, des grandes expositions sans lendemain, ou des politiques payées à crédit que les générations futures devront rembourser.Plus généralement, construire durablement le territoire c’est prendre systématiquement en compte, les liens, les influences mutuelles et l’impact de toutes les décisions, en matière d’environnement, de culture, de solidarité et de développement économique. Penser durable c’est penser viable, pour le respect de l’environnement ; c’est penser équitable dans une économie qui profite à tous ; c’est penser vivable, dans le respect des diversités qui font notre richesse ; c’est penser créatif en matière de culture. Un territoire durable est un tout composé de multiples problématiques représentées par 4 axes majeurs autour desquels toute politique publique doit s’orienter, se gérer et se prévoir.

2/ Le respect d’autrui

Notre pays connaît une crise de confiance qui amène de nombreux habitants à faire de l’autre le bouc émissaire de ses difficultés. Nous pensons que ceux qui s’inscrivent dans la dynamique des extrémismes sont dans l’erreur. Stigmatiser « le riche », « le profiteur », le « fonctionnaire » ou « l’étranger » est destructeur pour notre pays. Nous aimons la France dans toute sa diversité ethnique, culturelle et sociale. Nous rejetons tout type de ségrégation. Nous refusons l’amalgame qui consiste à juger un individu sous prétexte qu’il est d’une religion, d’une nationalité, d’une couleur de peau ou d’un parti politique différent. Chaque individu doit être jugé sur ses qualités et ses capacités.

3/ La confiance accordée à chaque individu

Alors que notre société produit des individus ou des familles entières marginales, nous sommes convaincus que chaque membre de notre société est une richesse qu’il s’agit de mettre en valeur. La sortie de crise ne pourra être possible que si chaque individu se voit attribuer un rôle majeur, que si chaque individu devient un acteur et non un simple spectateur. Chacun doit pouvoir apporter sa contribution selon ses compétences. Or, aujourd’hui, les individus sont infantilisés, humiliés même, par un discours qui ne fait que pointer leur « détresse », leur « désespoir », etc.Ainsi, nous devons faire naître un nouveau projet de territoire et inventer une nouvelle manière d’impliquer la société civile dans l’élaboration de ce projet. Ingénieurs, chômeurs, enseignants, artisans, infirmières, commerçants, philosophes, artistes, (etc.) notre territoire et plus largement notre pays ont besoin de toutes les forces pour aller de l’avant.Enfin, alors que les pouvoirs publics ont souvent peur de la société civile car ils ne la contrôlent pas, nous pensons que, au contraire, elle est capable de créer de la pensée positive qui fera germer des projets autonomes (entreprises, art, etc.) ou qui viendra alimenter les politiques publiques.

Une pensée sur “Axe Culture

  • 1 décembre 2016 à 8 h 18 min
    Permalink

    Bonjour jaimerais suivre vos actions et rdv en tant que citoyenne et roubaisienne. Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *