L’indispensable révolution des mobilités en Métropole Lilloise !

Dans le cadre de la concertation organisée par la Métropole Européenne de Lille concernant le Schéma Directeur des Infrastructures de Transports de la Métropole Européenne de Lille, Violette Spillebout et Mathieu Mommeja pour LilleC et Thomas Werquin pour Axe Culture ont rédigé un avis argumenté qui montre une ambition très forte en matière de transports en commun et de mobilités douces (vélo et marche à pied) pour la métropole lilloise et plus largement le Grand Lille.

Retenons 3 propositions phares qui illustrent notre démarche (à la fin de l’article le lien pour télécharger l’intégralité de la contribution).

Proposition 1. Trottoirs et voiries 100% accessibles pour les piétons et vélos

De nombreux trottoirs et chaussées sont difficilement praticables à pied, à vélo ou en fauteuil roulant. Le vieux-Lille, à Wazemmes ou à Moulins, les pavés sont irréguliers et glissants les jours de pluie, y compris dans les secteurs récemment rénovés, c’est un cauchemar pour les piétons et les vélos, en particulier les personnes à mobilité réduite. Comme cela se fait dans de nombreuses villes, nous proposons que des bandes non pavées soient créées pour favoriser la circulation des personnes à mobilité réduite, des vélos ou encore des poussettes.

Le pavage plus lisse des trottoirs favorise la marche et le déplacement des vélos.

Proposition 2.Développement du réseau de tramway pour recréer du lien entre les villes et les quartiers !

Nous proposons de développer le réseau de Tram de la métropole lilloise.

Prolongement de la ligne actuelle Lille / Roubaix vers Wattrelos, 5ème ville de la métropole en population.
Prolongement de la ligne actuelle Lille / Tourcoing vers la gare de Tourcoing, voire au-delà vers Roncq. La gare de Tourcoing localisée à 13 minutes en TER de Lille pourrait ainsi constituerait aussi un pôle d’échange stratégique au nord-est de la métropole.
Création d’une ligne desservant Haubourdin, Loos et le centre ville de Lille, via la rue d’Isly, le Boulevard Vauban et le boulevard de la Liberté, qui pourrait aller jusqu’à Marcq.
Création d’une ligne desservant Wattignies via la rue du Faubourg d’Arras puis entrant au coeur de Lille sur un tracé à définir, permettant d’irriguer le quartier de Moulins.
Création d’une ligne reliant Lille vers le Sud à Ronchin, Faches-Thumesnil et Lesquin, desservant le lycée Faidherbe, Gaston Berger, avant de rejoindre éventuellement l’aéroport de Lesquin, et pouvant aussi se poursuivre vers Saint-André et Wambrechies au Nord.
Ainsi, plutôt qu’une stratégie municipale basée sur le contournement de Lille, nous proposons au contraire une stratégie basée sur des pénétrantes, créant du lien entre le coeur de Lille et son environnement. Cette stratégie met le quartier de Moulins au coeur du dispositif et lui donnera une nouvelle dynamique.

Lille à des années lumière de l’ambition de Bordeaux qui, comme bien d’autres villes, a fait entrer le tram dans son coeur de ville.

 

Proposition 3. Deux passerelles pour relier le quartier de Fives au coeur de Lille

Le quartier de Fives demeure mal relié au coeur du centre ville de Lille. Le téléphérique proposé ne constitue pas une solution assez efficace. Le quartier est déjà relié par le métro.

Au contraire, nous proposons de renforcer la liaison piétonne et cycliste par la création d’au moins une passerelle piétonne et cycliste à la fois efficace et esthétique.

Deux passerelles pourraient être envisagées :

L’une reliant la rue Pierre Legrand à Lille Grand Palais.
L’autre reliant le boulevard de l’Usine au niveau de Fives Cail à la future piscine olympique.

Des passerelles piétonnes et cyclistes, il y en a pour tous les goûts. Sur des courtes distances, c’est le mode de transport le plus efficace !

 

Pour télécharger l’intégralité de notre proposition, cliquez ici.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *