Place du Maréchal Leclerc : une place routière à rendre aux habitants !

Alors que la ville de Lille manque d’espaces verts et que toutes les villes d’Europe et du monde travaillent pour une réappropriation de l’espace public par les habitants, Axe Culture a décidé de s’approprier le sujet de la transformation de la Place du Maréchal Leclerc. Cette place n’est en fait aujourd’hui qu’un vaste carrefour routier que beaucoup aimeraient transformer en une véritable place dédiée à la promenade et à la flânerie, propice à des activités récréatives. En effet, si les arbres y sont nombreux, les aménagements au sol ne sont pas du niveau d’une place grande comme deux fois la Grand Place de Lille. C’est dans ce cadre, qu’une réunion avec les habitants a été organisée en février 2018.

L’objectif était simple : écouter ceux qui vivent la place au quotidien. Résultat, chacun est d’accord pour dire que cette place est “moche” ! Reste à proposer un aménagement qui corresponde aux attentes des uns et des autres.

Quels enjeux pour cette place ?

La transformation de cette place doit répondre aux enjeux suivants :

➔ Réduire l’emprise de la voirie : car il n’est plus acceptable sur une place que 75% de l’emprise au sol soit dédiée à la voirie ;

➔ Végétaliser la place au sol : pour créer une nouvelle esthétique, mais aussi pour la biodiversité ; la nature en ville doit devenir un élément fondateur de l’aménagement des espaces publics ;

➔ Offrir de vastes espaces de promenade et de rencontre pour les habitants de la place et du quartier, ainsi que pour les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants qui fréquentent les multiples établissements scolaires voisins ; la place ne doit plus seulement être un espace de transit, mais aussi et surtout un espace de vie ;

➔ Permettre une véritable animation de la place par des aménagements adaptés : jeux pour les enfants, kiosques, espaces pour la musique.

Au final, dans l’intégralité du document en téléchargement, découvrez notre proposition.

Continuons à échanger. Donnez votre avis sur Facebook.